logo

Que savoir de la mouche charbonneuse

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La saison d’été est caractérisée par des journées ensoleillées, le bon temps, mais aussi la manifestation des mouches. Cette fois-ci, ce ne sont pas les mouches domestiques, mais plutôt les mouches charbonneuses. Elles sont particulièrement enquiquineuses et réputées pour leurs caractères envahisseur et dérangeant. Les mouches charbonneuses sont également caractérisées par leur piqûre, et les risques qui peuvent en découler. Zoom sur la manifestation d’une mouche charbonneuse et comment y remédier.

Généralités sur les mouches charbonneuses

Lieu de convergence

Encore appelées stomoxes, les mouches charbonneuses ont pour préférence la campagne. Partout en milieu rural où il y a regroupement de bétail de tout genre, et des végétaux, les stomoxes sont au rendez-vous. Elles sont attirées par les populations de chevaux, de bovins et d’ovins. Elles ne craignent pas le soleil pour opérer et se nourrir. De cette manière, elles sont à la recherche de sang et de matières végétales.

Technique d’attaque

À la recherche de leur ration, les stomoxes se déplacent en groupe, afin d’être efficaces à l’attaque. Leurs cibles préférées sont les animaux et les troncs d’arbres, les murs et clôtures faits de branches. En plus de piquer, la mouche charbonneuse dérange activement.

Mode de nutrition

La mouche charbonneuse est réputée pour ses piqûres intensives et son mode de nutrition varié. En effet, elle est pourvue d’une trompe qui lui sert d’organe de nutrition. Encore appelée rostre, cette trompe sert à piquer et prélever le sang de sa victime.

La ration reconnue pour ce type de mouche est le pollen et le nectar. Durant sa période de croissance, elle se nourrit d’éléments botaniques. Mais à l’âge adulte, elle devient hématophage. Sans distinction, le stomoxe pique les animaux et les humains.

Les conséquences de la piqûre de la mouche charbonneuse

La piqûre de la mouche des étables est très récurrente et enquiquineuse. Que ce soit les animaux ou les humains, les attaques de mouches charbonneuses sont très dérangeantes et insupportables. Du fait de leur déplacement groupé, le régiment de mouche perturbe énormément.

En plus de troubler la  tranquillité et la sérénité du bétail et des humains, la simple piqûre de ce type de mouche peut avoir de graves conséquences sur la santé. En effet, le rostre de la mouche au contact de la peau de sa proie est transmetteur de maladie. La fièvre et l’anémie infectieuse équine sont nombre de virus que la piqûre de stomoxe peut causer.

Mesures de précaution contre la piqûre de mouche charbonneuse

Lutte contre la piqûre

La meilleure solution pour rester à l’abri de la piqûre des stomoxes est de vous protéger en temps de forte chaleur. À cet effet, il est recommandé de se vêtir de pantalon, chemise ou t-shirt à manches longues, mais aussi de chaussure. De plus, les différentes ouvertures des chambres doivent rester fermées pour éviter l’invasion des mouches.

Soigner la piqûre

Une fois que vous êtes piqué par le stomoxe, certaines mesures pratiques sont nécessaires pour éviter les inflammations et l’apparition de bouton. Vous pouvez immédiatement appliquer de l’eau froide ou des glaçons à l’endroit piqué. Avec la lavande officinale, l’huile végétale ou un anti-inflammatoire, vous serez à l’abri des conséquences virales de la piqûre de mouche des étables.

Nos articles récents

Nos catégories