logo

Acheter un matelas selon sa morphologie

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Acheter un matelas est un investissement sur le long terme, surtout si l’on opte pour une marque de qualité. Certaines personnes gardent ainsi des années, voir des dizaines d’années, un matelas robuste et de bonne constitution, parfaitement adapté à ses besoins nocturnes. Il faut savoir qu’un mauvais choix ou acheter de la mauvaise qualité peut non seulement se révéler être de l’argent mal dépensé, car devant être remplacé bien plus rapidement, mais également un risque pour sa propre santé.

C’est notre dos et plus particulièrement la colonne vertébrale, les vertèbres et les muscles qui vont souffrir de cette négligence, affectant en outre la qualité du sommeil. Ce qu’il faut retenir en premier lieu pour l’achat d’un nouveau matelas douillet, c’est avant tout de bien connaître sa morphologie et savoir choisir en fonction de celle-ci. Ce questionnement semble de prime abord assez rapide à résoudre, mais en réalité il y a quelques points à connaître au préalable. Nous allons les parcourir dans cet article.

En fonction de l’IMC

Quand on prend l’évolution de la morphologie des Français depuis plusieurs dizaines d’années, c’est-à-dire entre plusieurs générations, on remarque qu’elle change peu à peu. Avec l’augmentation sensible du poids moyen, nous avons plus de personnes en surpoids ou en situation d’obésité. Ainsi, un tiers des hommes sont au moins en surpoids et les femmes seulement un cinquième, ce qui a une influence sur le niveau de fermeté à choisir pour son matelas. Lorsqu’on est seul à dormir dans son lit, savoir quelle fermeté prendre n’est pas difficile. Mais que se passe-t-il lorsqu’on est à deux ?

Si le couple est sujet à l’embonpoint, il suffit d’opter pour un matelas à mémoire de forme, comme on peut en trouver sur https://www.allomatelas.com/. Le problème se pose lorsqu’il y a des différences notables dans la morphologie entre les deux corps : si l’on ne prête pas attention au type de matelas selon cette configuration, on se retrouve rapidement dans une situation inconfortable de déséquilibre. Il existe heureusement plusieurs solutions à cela, assez intuitives, par exemple opter pour deux matelas et sommiers différents associés ensemble côte à côte.

En fonction de sa taille

Il y a une règle facile à retenir pour savoir quelle est la longueur idéale d’un lit selon sa taille : il faut compter 20 centimètres de plus que sa propre taille pour son matelas. Bien entendu, on peut arrondir un peu au-dessus de la valeur et ne pas chercher vainement la taille de matelas au centimètre près. Quant à la largeur, elle dépend plutôt de la morphologie et des préférences personnelles.

Même en dormant seul, tout le monde n’apprécie pas forcément de dormir dans un lit initialement prévu pour deux places. Lorsqu’on est plutôt grand, il vaut mieux opter pour quelque chose qui va bien maintenir l’imposante colonne vertébrale, donc un matelas pas trop moelleux. Sinon, ce sont des courbatures assurées au réveil. Lorsqu’on est petit, c’est plus simple, car toutes les variantes de matelas peuvent convenir. Il faut juste retenir que plus on a de poids, plus il faut de la fermeté.

Nos articles récents

Nos catégories